Présentation de mon nouveau roman : “Amère maturité”

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Je viens de terminer le manuscrit de mon roman intitulé « Amère maturité ». Dans cet ouvrage, je décris le parcours d’un jeune journaliste, Sylvain Grati, qui débute en janvier 1968 .Tout au long de  sa carrière journalistique, cet homme s’efforce de mettre en pratique des idéaux élevés, à la fois  produits d’une éducation exigeante et de l’influence de ses pairs à Europe 1, station où il accomplit ses premiers pas.

Son parcours s’enrichit par un séjour aux Etats-Unis au début des années soixante-dix, prélude au scandale du Watergate, dont il tirera une grande admiration pour ses confrères américains, capables d’aller jusqu’au bout, et de contraindre leur président à la démission.

Il revient en France, travaille pour la télévision française, en voie de libéralisation de son information, et la quitte pour intégrer le journal Le Monde.

Mai 68, qu’il couvre comme journaliste, l’élection de François Mitterrand en 1981, la chute du mur de Berlin en 1989, la première guerre du Golf en 1991, sont pour lui des marqueurs décisifs. Il ressent les deux derniers événements comme une fermeture annoncée, le triomphe de l’unanimisme idéologique, une menace pour l’exercice de son métier, tel qu’il l’a toujours conçu : produire des interrogations, du questionnement, faire entrevoir l’alternative à un état présent.

Pour accomplir ses rêves d’enfants, aborder et conquérir de nouveaux mondes, il rencontre trois femmes dont il tombe amoureux et partage les aspirations : Nathalie Mandel, attachée de presse au cosmopolitisme facile, Kate Robson, journaliste américaine bohème, et Céline, artiste –peintre, qui le fera pénétrer dans le monde de l’art, empreint de lenteur et de sérénité.

La poursuite de ses idéaux professionnels, liés à la fréquentation d’autres mondes par la rencontre de ces trois femmes, l’aideront à éviter l’écueil d’une maturité par trop empreinte d’amertume.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »